Joe Dante, l’art du je(u)

coll. « Raccords », Rouge Profond, Pertuis, novembre 2011.

coupcoeur Coup de cœur des vendeurs de la FNAC.

dante_couverture_petit dante_verso_petit
224 pages, environ 300 illustrations noir & blanc et couleur.
Format : 15,5 cm sur 21,5 cm. ISBN : 978-2-915083-46-0.

La page Facebook du livre est accessible ici
iconesfacebookpetit


Texte de présentation sur Rougeprofond.com :

Le livre aborde, à travers la figure plurielle du spectateur, l’ensemble de la filmographie du réalisateur des deux
Gremlins – et de bien d’autres films, parfois moins connus mais tout autant atypiques (Panic sur Florida Beach). Car ce « je », bien entendu, c’est d’abord Joe Dante lui-même, dont les goûts cinématographiques puis la carrière de critique de cinéma, de spectateur premier et professionnel par conséquent, ont grandement façonné la démarche de cinéaste. Mais « je », c’est également moi, le spectateur, moi qui suis mis en jeu à la fois par un savoir cinéphilique qui n’a de cesse de s’exhiber et par une démarche esthétique paradoxale. Comprendre le cinéma de Joe Dante consiste donc à saisir les particularités des citations et des autocitations qui l’émaillent, à interroger leur fonctionnement, leur sens ainsi que les problèmes de lisibilité qu’elles sont susceptibles d’entraîner ; cela revient aussi à déterminer la place du spectateur par rapport à la fiction grâce à l’étude de quelques dispositifs ludiques (écrans déchirés, regards à la caméra, etc.). Enfin, les terrains de jeu privilégiés du récit sont dépeints à travers certains aspects de l'Amérique dans laquelle le cinéaste invite littéralement à se plonger, comme le montre l’analyse détaillée des Banlieusards.

Aux diverses approches viennent se mêler des propos inédits recueillis par l’auteur, où Joe Dante alterne prises de position et anecdotes signifiantes.

TABLE DES MATIÈRES

Les règles du je(u)
/ 9

Un spectateur critique / 15

Histoire de critique(s) / 16
Évolutions et continuité / 25

D’un film aux autres / 33

Le syndrome de Wak / 35
Une liste de symptômes / 54
L’autoréférence ou l’effet luge / 61
Les lieux de la citation / 75
Pratique de la greffe / 80
Une étude de (deux) cas : il était une fois…
Le Loup-garou / 95

Le spectateur en jeu / 105

L’art du post-scriptum / 108
« Piranhoïa » et autres regards caméra / 114
À la source du regard caméra / 129
Déchirures et traversées / 134
Notes sur les coulisses / 151

America Boulevard / 157

Retour vers le passé / 160
Maris et femmes / 169
L’enfer banlieusard, c’est l’autre / 179
Les Banlieusards : angoisse et immaturité masculines / 190

Fin de partie / 203

Filmographie
/ 206

Titres originaux des films cités
/ 214

Bibliographie
/ 216

dantemovieorgy
Joe Dante, présentant The Movie Orgy pendant le Festival International du Film d’Amiens, le 17 novembre 2011.
© Frank Lafond, 2011.


CRITIQUES

La première critique de Joe Dante, l’art du je(u) a été mise en ligne sur le site Critikat. Vincent Avenel achève son compte rendu élogieux sur ses mots : « À lire ce livre, on se prend à vouloir revoir les films de Joe Dante, découvrir ses étonnant inédits. On a aussi, et surtout, le sentiment d’être en présence d’un ouvrage aussi accessible que passionnant, essentiel dans tous les sens du terme à la compréhension et à l’amour du cinéma. »


Après le compte rendu positif publié par Jean-Pierre Andrevon dans L’Écran fantastique de janvier 2011 (n° 327, p. 98), Joe Dante, l’art du je(u) a reçu une excellente critique sur le site DVD Classik. Le livre a également été qualifié de « riche essai » par Thierry Méranger dans les Cahiers du cinéma (n° 674, janvier 2012, p. 48) et de « livre passionnant » sur Radio Campus Paris (la chronique commence à 39:50). Autre comptes rendus sur le site de l’université de Liège et sur Daily Movies (Note : 10/10). Sur le site Cinéscribe, Nausica Zaballos-Dey parle « d'analyse érudite, fluide et rondement menée ».

Le mercredi 16 novembre 2011, j'ai été invité par le Festival International du Film d'Amiens pour présenter et signer mon livre en présence de Joe Dante lui-même. Plusieurs photos de l'événement sont disponibles ici sur le site du festival. Un mini-reportage photographique a aussi été mis en ligne sur Citizenside. Dans l’émission Culture Prohibée datée du 10 avril 2012, consacrée à Joe Dante et à sa venue à Amiens, on m’a entendu parler de ce réalisateur et du livre que je lui ai consacré (le podcast de l’émission n’est à ce jour malheureusement plus en ligne).